• Marianne Abramovici

Paris Est Service Jam 19 comme si vous y étiez !


Les 29, 30 et 31 Mars, dans le superbe écrin de la Centrif, ce tiers lieu dédié aux évènements créatifs et aux partages d’innovations pédagogiques, a eu lieu la 3ème édition du Paris Est Service Jam. Nous avons découvert, comme l’ensemble des 200 lieux qui ont organisés cette édition du Global Service Jam, le thème secret qui allait nous permettre de concevoir (ideate), développer (conceive) et prototyper (prototype) un service en 48H00 !



Pour réussir ce défi, nous sommes armés de canevas et de séquences méthodologiques développées et testées par notre équipe d’enseignant au design de services : Marianne ABRAMOVICI et Guillaume RAOUL. Ces deux professeurs de l’UFR Economie et Gestion de l’Université de Marne-la-Vallée sont des jammers. Cela signifie qu’avant d’organiser leur premier jam, ils ont été eux même en situation de formation/action pendant un autre Jam, en l’occurrence, l’Orléans Service Jam, le 1er Jam Français.


Pour compléter cette dream team, Marianne et Guillaume ont pu compter sur :

- Leur Tech Hero, Guillaume Patry, jammer récidiviste et qui a supervisé l’ensemble des questions logistiques et de connexion

- Leur Media Hero, Palme Kamandji, qui a facilité la communication sur cet évènement avant, pendant et après.

- Marie-Julie Lemaître, facilitatrice et bientôt co-organisatrice qui a mis à contribution sa compétence de scrum master pour booster son équipe à présenter un prototype quasi finalisé !



Si nous allons évoquer le déroulement de ce 3ème Jam, quelques mots pour remercier ici l’ensemble des personnes et des institutions qui ont permis que cet évènement se déroule à l’UPEM….gratuitement pour ses usagers.

D’abord, il nous faut remercier les services Evènement, Communication et Présidence qui ont soutenu notre projet et nous ont donné la possibilité d’occuper un de ces bâtiments tout un week-end.

Ensuite, c’est toute l’équipe de la Centrif que nous souhaitons remercier, mention spéciale à Maud Persico et Feriel Goulhamoussen pour leur soutien dans le lieu (comment organiser la cohabitation sereine avec les 23 heures de BD) et sur les réseaux sociaux.


Financièrement, c’est avec le soutien de l’UFR d’Economie et Gestion de l’UPEM que nous avons pu financer le gardiennage, le nettoyage et les repas de midi. C’est avec le soutien d’ECF, notre partenaire industriel que nous avons pu vous accueillir avec un cocktail et vous offrir cafés et fruits.



La Chaire d’ESS a montré sa solidarité en nous donnant des sacs UPEM, l’IAE Gustave Eiffel des stylos et des criterium, la Société Générale, des goodies.

Last but not least, l’évènement est preparé par l’équipe du GSJ qui fait également un formidable travail de sensibilisation, valorisation et promotion du design de services tout au long de l’année. Pour les Jammers, c’est la certitude d’une formation continue gratuite tous les ans et c’est très précieux, surtout quand on connaît la qualité des échanges.


Au final, 40 personnes ont plus ou moins participé à ce 3ème Jam.

Nous avions effectivement trois rôles possibles :

Les Jammers. Ils sont venus dès Vendredi et sont restés tout le week end. Ils ont brainstormé, conçus, prototypé et présenté leur projet le Dimanche. Ils ont été 22 (en comptant les deux animateurs) !





Et parmi eux,

8 professionnels (dont 2 jammeur 18, notre scrum master préférée et notre Tech Hero)

7 étudiants actuellement en formation (4 L3, 1 MMS1, 1 MMS2, 1 DA)

3 anciens étudiants MMS (promotion 2018)

3 EC de l’UFR économie et gestion et de l’IUT de St Nazaire

1 collegienne qui a animé les ateliers jeux créatifs et a contribué à nos pauses gouter

Les Mentors. Ils sont venus dès le Vendredi pour participer à l’idéation et sont revenus le Dimanche écouter et encourager les projets. Ils ont été 5 (merci à eux).

Leur profil :

3 DA

2 EC (IFIS et UFR économie et gestion)


L’équipe d’accueil. Ce sont des étudiants de L2 en option « projet personnel, initiation au design » qui ont mis en œuvre leurs compétences dans l’animation d’activités créatives (les 12 cercles), d’exploration (les 5 W) et ont accueilli et gérer la logistique du début de l’évènement. Merci à eux 15 même s’ils ne sont pas restés au-delà de Vendredi 19H00 !


Que faire avec Blue ?


Car oui, tel était bien notre thème de 2019.



1ère phase, après le dévoilement du thème, partager tout ce que ce thème nous inspire.

Des connotations des couleurs jaune (propreté, lumière, …) et bleu (écologie, ciel, mer,….), des notions liés : blues, contusions, vague à l’âme

De l’analyse du contraste : daltonien,

Des images qui nous viennent « yellow submarine », « Tardis », « Dalton », ….

Une fois l’ensemble de ces idées partagées et discutées, voilà que chacun s’isole et propose son pitch. Quelques mots, une image. Ils ont peu de temps / place pour convaincre que « leur idée est la bonne ».



Près d’une dizaine de pitch sont présentés. Certains se ressemblent, des groupes se forment.

Le soir, avant de se quitter, deux équipes ont émergé :

- Le projet Yellow submarine qui veut rendre accessible le cautionnement solidaire pour les étudiants isolés.

- Le projet « Blue money » qui veut disrupter le bénévolat

- Il y a vaguement un groupe sur une idée de jeu autour des conflits mais le leader est un mentor donc petit flou sur la direction de cette équipe.

On se sépare autour d’un tiramisu du tonnerre et d’un verre de jus de pomme. Petit cocktail mais grand moment de convivialité

.....La suite très bientôt !

108 vues0 commentaire