• Marianne Abramovici

Comment peux tu t'aider à réaliser tes rêves ?


Je ne vais pas me transformer en gourou de la psychologie positive. Il s'agit ici de partager une métaphore visuelle que j'ai utilisé pour animer le premier atelier de suivi de stages en 2021.


Mars 2021, nous attendons les prochaines annonces qui nous confineront probablement. Ou pas. Car finalement, c'est bien l'incertitude qui caractérise le plus nos vies.


L'incertitude, ce n'est pas un horizon favorable aux projets et aux rêves, ni pour les entreprises, ni pour les étudiants. Conséquence logique et prévisible, peu de stages, peu de stagiaires et beaucoup d'angoisse sur les conséquences possibles sur leur trajectoire d'études.


J'encadre 15 étudiants cette année. Au 15 Mars, ils n'étaient que trois à avoir trouvé un stage. D'habitude, c'est plutôt 60%. Je suis confiante dans le fait que certains vont trouver un stage ou un emploi, ou des missions d'interim.


Mais pour ceux qui n'auront pas cette possibilité, reste deux questions :

- comment "occuper" ces mois libérés alors qu'ils sont dans l'attente anxieuse des réponses à leur candidature en master ?

comment malgré tout construire le chemin qui les mènera de leur compétences/ expériences actuelles à leur projet professionnel.


Je suis persuadée qu'il n'y a pas qu'une route pour atteindre ses objectifs. Certains prendront des autoroutes, d'autres des chemins de traverses. Pour certains on sera sur l'escalier, avec rampe, rassurant et progressif. D'autres se lanceront dans le vide, sur un pont à corde mais iront peut être beaucoup plus vite et plus haut.


D'autres, comme moi, auront pas mal d'aller et de retour grâce à des lianes, oscillant entre expériences improbables et rêves au pluriel.


Il n'y a pas un seul chemin pour progresser, pas seulement "la ligne droite".


Mais je sais aussi qu'il faut pouvoir se projeter un minimum pour avancer, quelque soit le chemin choisi. Et c'est peut-être cela qui fut le plus effrayant pour moi. Comprendre que certains n'avaient comme seule formulation de leur rêve, à ce stade, "ne pas abandonner mes études", "trouver un emploi qui me permettra de subvenir à mes besoins".


Oh, non "tu peux faire tellement mieux". "Tu as le droit à tellement plus". "Un rêve n'est pas un engagement, personne ne t'en voudra si tu ne le réalises pas ou pas comme tu l'avais imaginer".


" Mais, s'il te plaît, n'oublie pas de rêver !"


L'image est mon interprétation personnelle de l'interprétation de Cécile Moline, facilitatrice graphique qui l'a elle même tirée de sa lecture de Vanina Gallo.

J'ai trouvé cette métaphore riche et je vous invite à la mobiliser si le coeur vous en dit.

91 vues0 commentaire